guestnormandie

Accueil » Articles posted by Rasebelune

Author Archives: Rasebelune

JE « L’Ouest américain dans les films et les séries télévisées » – 15 décembre 2017 – Rouen

Le 15 décembre se tiendra, à Rouen, la journée d’études « L’Ouest américain dans les films et les séries télévisées », co-organisée par Luc Benoît et Florence Cabaret, soutenue par l’ERIAC et GUEST Normandie. Elle se déroulera dans la grande salle de l’IRIHS.

En voici le programme :

Matinée

9h20-9h35 : Accueil et pause café

9h35-9h45 : Introduction par Luc Benoît et Florence Cabaret

Présidence de séance : Luc Benoît (Université de Rouen)

9h45-10h30 : Gilles MENEGALDO (Université de Poitiers) : Aspects du mythe de l’Ouest au prisme du western

10h30-11h15 : Sarah HATCHUEL (Université du Havre) : Raoul Walsh, entre Western et « Southern »

11h15-12h : Marianne KAC VERGNE (Université d’Amiens) : Les westerns contemporains à l’épreuve de la diversité (Danse avec les loups, Le Dernier des Mohicans, Geronimo, La Ballade de Little Jo, Posse, Belles de l’Ouest, et Mort ou vif)

12h-12h30 : Discussion

12h30 : Déjeuner au restaurant de la Maison de l’Université

Après-midi

Présidence de séance : Florence Cabaret (Université de Rouen)

14h-14h45 : Mehdi ACHOUCHE (Université Lyon 3) : Le mythe du Progrès et les (dé)constructions successives de l’Ouest à l’écran dans Westworld, film et série.

14h45-15h30 : Dennis TREDY (Université Paris 3) : “Git along, Little Dogies, git along…” — The Rise and Fall (and Rise) of Westerns on the Small Screen

15h30-15h45 : Pause café

15h45-16h30 : Sébastien LEFAIT (Université Paris 8) : “Ain’t nothing so fragile as a young man” — Godless (Netflix, 2017): utopie féministe, anti western … ou l’anti-Westworld?

16h30-17h : Discussion et clôture de la journée.

Publicités

Parution du n°12 de TV/Series, « Séries et littérature »

Le réseau GUEST est heureux de vous annoncer la parution du douzième numéro de la revue TV/Series, coordonné par Shannon Wells-Lassagne ; il s’intéresse aux liens entre littérature et séries télévisées. Le numéro est disponible à cette adresse.

Le sommaire :

I. « TELEVISION CULTURE »: LITERATURE, TELEVISION AND SOCIOCULTURAL INFLUENCE

• Jennifer Houdiard
Adapter, c’est (parfois) trahir : fiction et stéréotypes de genre dans les séries inspirées de Diario de una abuela de verano de Rosa Regàs et El mundo amarillo d’Albert Espinosa
• Alexis Pichard
« When you said sea hag, did you mean like old woman hag or evil magic hag?» : Imbrication du conte de fées et du (post)féminisme dans Charmed
• Dennis Tredy
Light Shadows: Loose Adaptations of Gothic Literature in American TV Series of the 1960s and early 1970s

II. TELEVISION AS A WRITERLY MEDIUM

• Isabelle Périer
Penny Dreadful ou comment la littérature peut-elle donner naissance à une série ?
• Claire Cornillon
Dr Horrible’s Sing-Along Blog, ou le blues du super-méchant
• Vanessa Loubet-Poëtte
Les fonctions de l’écrit intime dans la constitution du héros : Jackson Teller, volonté intime et destin tragique
• Florent Favard
Livre et pouvoir des mots dans les séries de science-fiction
• Benoît Verdier
Quand une série télévisée interroge et joue avec les textes sacrés… Ainsi soient-ils au prisme de l’intertextualité et de la métatextualité
• Charles Joseph et Delphine Letort
Tom Perrotta’s The Leftovers in Textual Seriality: Trauma, Resilience… Resolution?

III. BEYOND ADAPTATION, BEYOND TELEVISION: ALLUSION AND TRANSMEDIALITY IN SERIAL FICTION

• Julie Richard
Sleepy Hollow (FOX, 2013- ), une adaptation ?
• Justine Breton
Jon Snow : le nouveau roi Arthur de Game of Thrones
• Sébastien Lefait
Monstrueuse convergence ? Penny Dreadful, ou la littérature à l’épreuve de la transmédialité
• Hélène Machinal
« This is not my hat », les accessoires de Sherlock, du canon à la série BBC
• Ronan Ludot-Vlasak
Les séries télévisées au prisme de l’intertextualité : quelques perspectives sur les frontières du littéraire

Troisièmes Rencontres nationales sur les séries – Le Havre, 7-9 décembre 2017

Quatre membres de GUEST Normandie interviendront lors des Troisièmes Rencontres nationales sur les séries, qui se dérouleront au Havre les 7/8 et 9 décembre 2017.

En voici le programme : (suite…)

Posthumain(s) en série(s) – Montpellier, 24 novembre 2017

Le vendredi 24 novembre aura lieu la journée d’études « Séries TV et Posthumain, Posthumain(s) en série(s) », à l’Université Paul Valéry Montpellier 3 (Salle des colloques 1, Maison de la Recherche, Site St Charles, Montpellier), co-organisée par Monica Michlin et Claire Cornillon. Pour vous y rendre : Arrêt de tram Place Albert Premier ligne 1 ou Cathédrale ligne 4. L’entrée sera libre. En voici le programme :

(suite…)

Journée d’études « Westworld » – Brest, 29 septembre 2017

Le 29 septembre 2017 se tiendra, à l’université de Bretagne Occidentale à Brest, une journée d’études dédiée à la série Westworld. Elle se déroulera à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines, en salle B001, de 9h à 17h, avec le soutien de HCTI, ACE et Guest2 ; l’entrée est libre.

Le programme :

9h00 Accueil des participants

09h15-10h00 Gaïd Girard, « Retour vers la matrice : le Westworld de Michael Crichton (1973) »

10h00-10h45 Florent Favard, « ‘The maze wasn’t made for you’: Consciences artificielles et narrations réflexives »

10h45-11h00 Pause

11h00-11h45 Sarah Hatchuel, « Westworld : fiction anamorphique »

11h45-12h30 Briac Picart-Hellec, « Un piano sans pianiste : les défauts parfaits de Westworld »

14h00-14h45 Sébastien Lefait, « Westworld et la culture du complot »

14h45-15h30 Elizabeth Mullen, « ‘Not much of a rind on you’: Constructing Gender in Westworld »

15h30-16h30 Delphine Lemmonier-Texier/Sandrine Oriez, « ‘It wasn’t a dream, […] it was a memory’, le fonctionnement de quelques intertextes dans Westworld »

16h30-17h00 Conclusion

Journée thématique GUEST2 – Mémoires et oublis dans les séries télévisées – Caen, 22 septembre 2017

Le 22 septembre, à l’Université Caen Normandie, se tiendra une nouvelle journée thématique organisée par GUEST Normandie : Mémoires et oublis dans les séries télévisées. L’occasion de démarrer la rentrée en fanfare avec une thématique mêlant séries historiques, mise en scène de souvenirs et reconfigurations de la narration.

Le programme ci-dessous :

(suite…)

Conférence de Sarah Hatchuel – Shakespeare et les séries télévisées – 7 juin 2017

Sarah Hatchuel, Professeure en littérature anglaise et cinéma anglophone à Université du Havre, donnera le 7 juin au Musée National de l’Education une conférence intitulée « Shakespeare et les séries télévisées ». Il s’agira d’explorer l’héritage shakespearien dans les séries anglo-saxonnes, de l’emprunt d’intrigues ou de personnages à la citation, en passant par les effets de langage.

Le programme et les détails sont disponibles à cette adresse.

Captations des journées Lost/The Leftovers, 2016-2017

La chaîne Youtube de Guest Normandie a mis en ligne les captations des journées Lost et The Leftovers de 2016 et 2017.

La double journée Lost/The Leftovers des 25 et 26 avril 2016 à Rennes 2 figurent ainsi dans ces playlists :

Journée Lost (sur l’épisode Cabin Fever) (audio seulement)

Journée The Leftovers

Les journées Lost organisées les 25 et 26 avril 2017, centrées sur l’épisode LaFleur, sont disponibles ici :

Journées Lost (LaFleur)

 

Journée d’études LOST – Rennes 2 – 25-26 avril 2017

Plusieurs membres de GUEST participeront, pour la troisième fois consécutive, aux journées d’études consacrées à LOST, là l’Université Rennes 2, les 25 et 26 avril 2017. Cette année, les analyses tourneront autour de l’épisode LaFleur (S05E08).

Le programme, présenté sur le site de l’université Rennes 2 :

MARDI 25 AVRIL, amphi T1 (PNRV)

9h30-10h10 : Diffusion de l’épisode « LaFleur » (LOST, 5-08)

10h15-10h30 PAUSE ACCUEIL

10h30-10h45 Orientation film, Vladimir Lifschutz, Docteur en études cinématographiques, Université Lyon 2.

10h45-11h30 Conférence inaugurale : « L’amour perdu dans le temps. LOST, LaFleur et les fictions d’Eurydice », Marc Cerisuelo, Professeur d’études cinématographiques et d’esthétique, Université Paris-Est Marne-la-Vallée (UPEM).

11h30-11h45 Discussion

11h45-14h00 PAUSE DEJEUNER

14h00-14h40 : « LOST ou l’art de l’ellipse », Florent Favard, Docteur en études cinématographiques et audiovisuelles, Université Bordeaux Montaigne.

14h40-15h : Discussion

15h-15h30 : « La little house fever d’Elizabeth Sarnoff et Kyle Pennington : de Cabin Fever à La Petite maison dans la jungle », Quentin Fischer, M2 Littérature Comparée, Université Rennes 2

15h30-15h45 : Discussion

15h45-16h00 Pause café, thé

16h-16h40 « LaFleur, une spin-off de LOST? », Claire Cornillon, PRAG, Université Paul-Valéry Montpellier 3.

16h40-17h00 Discussion et clôture de la journée.

MERCREDI 26 AVRIL, Amphi T1 (PNRV)

9h00 Accueil, café

9h30-10h00 : « L’île aux sentiers qui bifurquent », Briac Picart-Hellec, étudiant en M2 Aires Anglophones, Rennes 2.

10h00-10h15 : Discussion

10h15-11h00 : « La fleur dans « LaFleur » de LOST : l’amour, A Midsummer Night’s Dream et la théorie B du temps », Sarah Hatchuel, Professeure de littérature et cinéma anglophones, Université Le Havre Normandie et Delphine Lemonnier-Texier, MCF de littérature anglophone, Université Rennes 2.

11h-11h15 Discussion

11h15-12h00 : « Julietologie », Pacôme Thiellement, écrivain et vidéaste

12h00-12h30 Discussion et clôture de la demi- journée

Conférence d’Anne Kustritz le 05 mai 2017 à l’Université du Havre

Le vendredi 5 mai 2017 à 14h, à l’Université du Havre en salle Olympe de Gouges (C105), le laboratoire GRIC aura le plaisir d’accueillir Anne Kustritz, professeure visitante, Maître de conférences à Utrecht University, pour une conférence intitulée:

« Race, Gender and Sexuality in Transmedia Network »

Transmedia promises viewers a deeper and broader exploration of narrative worlds, but often separates viewers into demographically-determined alternate realities by restricting some narrative elements to the second screen. By presenting a main storyline aimed at a mass audience, then spinning off transmedia extensions targeted to individual demographics, producers encourage the maximum number of people to consume their story. However, this splintering of narrative reality also sanitizes public culture.

Thus, because anyone can enjoy a romantic tale of freedom, while interrogation of slavery, race, and global justice may prove vastly more uncomfortable, Disney chose to release the Pirates of the Caribbean films with a villain known for his fiendish love of accurate cartography, and only provided transmedia access to a parallel narrative world where villains became evil because they profited from the sale of human lives.

By separating and sealing off representations focused on race, gender and sexuality into tertiary narrative threads on the second screen, transmedia increasingly invites specialized audiences to engage with pluralist conceptions of the world, while the stream of the main narrative flow continues to connect mainstream audiences primarily to the perspectives of straight, while, male characters.